Le lapin et le samouraï

Cet article commence presque comme un koan (un court poème japonais utilisé dans le zen), tant il cultive le paradoxe.  De paradoxe il sera question avec le samouraï, mais parlons d’abord du lapin.

vintage rabbitLe lapin

Le lapin dans la forêt est un lapin dans la forêt.  Un haïku cette fois, vous dites-vous?  Non, je m’explique.  Un lapin ne se pose pas de questions existentielles.  Il connaît certes des moments de stress, comme quand il est pourchassé par un renard ou quand la nourriture vient à lui manquer.  Mais il ne se pose pas de questions quant à savoir quel est son destin, sa mission, son but dans la vie.  Il EST, et il est un lapin.  Il accomplit son destin de lapin.  Il vit certes dans un monde violent, mais il est au-delà de la connaissance : plus que de savoir qu’il est un lapin, il est dans le « flux lapin » et accomplit jour après jour son destin de lapin. Il est dans la non-pensée, qui lui permet d’aborder la violence de ce monde dans la sérénité.  Un lapin est certes toujours aux aguets, mais il n’est pas « stressé ». Continuer à lire … « Le lapin et le samouraï »

Publicités